dimanche 22 février 2015

Villes Algériennes malades hydrocéphalie

Voilà la liste des villes algériennes qui empêchent le développement des autres régions de l’Algérie et qui ont un impact négatif globale dans toutes les régions algériennes  
C’est une sorte de maladies « l’hydrocéphalie » car toute la préoccupation des différents gouvernements algériens est focalisée pour ces villes qui gobent presque tous les budgets réservé pour l’amélioration du pays comme une entité homogène, est ce problème persiste presque dans tous les domaines, sociale santé économie culturelle, et politique aussi, le gouvernement cherche des mi- solutions pour régler les problèmes et la difficulté de ces villes.
Et que dans la quasi-totalité des résolutions qui échouent avant même qu’elles commencent à être exécuter.
Le manque de stratégies pour le long terme est le grand problème de la ville algériennes et surtout l’écartement des ingénieurs spécialisés dans la gestion des villes Algériennes est de les faire négliger leurs conseils augmente le risque de arriver au point de non-retour c’est-à-dire le niveau au la ville Algériennes deviennent incontrôlable et ingérable.
Et si les résolutions se trouvent en dehors de ces pôles « villes » ! Dans le reste du territoire algérien surtout dans les départements qui se situent sur les frontières.
  1. Oran ouest
  2. Alger capital qui soufre vraiment de l’hydrocéphalie
  3. Constantine Est qu’elle aussi soufre hydrocéphalie
  4. Annaba Est
  5. Sétif Est
  6. Batna Est
  7. Tizi ouzou

Enregistrer un commentaire